Le sommeil une étape difficile


05-07-13 (7)

J’en parlais récemment dans le [Jeudi éducation] Dormir dans un lit ? Très peu pour moi !  Le sommeil de mon fils à toujours été un point difficile dans notre vie familiale. A sa naissance mon fils dormait parfaitement. Pendant les quinze jours de neo-nat qui ont suivit il n’y a eu aucun souci pour qu’il dorme. Les auxiliaires m’ont même dit que je devrai probablement le réveiller pour lui donner son biberon car il ne réclamerait surement jamais. (grosse erreur, la plus énorme de ma vie.) 

Arrivé chez nous ce fut plutôt tranquille. Je le posais dans son couffin et il s’endormait. Dans l’écharpe, il s’endormait. Dans nos bras, il s’endormait. Sur son tapis d’éveil, il s’endormait. Mais l’équipe médicale avait insinué en moi la peur que mon fils se meurt de faim (ah la blague j’ai un enfant de deux ans et de 15kg5 celui là de bébé qui réclame pas) Angoissée je m’étais donc mit une alarme aux heures où il était censé réclamer sa pitance. Que nenni Monsieur ne se réveillait pas ! Encore plus stressée je vérifiais sa respiration comme toute nouvelle mère angoissée par cette si petite vie à côté d’elle. Je réveillais l’homme qui dans un grognement m’enjoignais de me rendormir jusqu’au prochain réveil. Soit. Je déplaçais l’alarme d’une heure ou deux. Et paf le même souci. Je finissais donc à force de vérifier sa respiration par le réveiller (mon pauvre bébé) et forcément il le buvait ce bibi.

Et là le drame… Un bébé qui se mit à se réveiller constamment. A angoisser de ne pas dormir contre moi. La journée il lui fallait l’écharpe, ou les bras. Ou la poussette et la voiture en extérieur. Mais bonjour pour faire la sieste dans la voiture en plein été ! J’ai fini par accepter le co-dodo pour que le papa puisse dormir avant d’allé travailler et accessoirement moi aussi. En soit dormir avec mon fils ne me gênait pas spécialement. Sauf que j’avais l’impression de n’être plus qu’une Maman. Exit les câlins nocturnes, les bisous ou même les massages. Un petit être avait élu domicile dans le lit conjugal !

Mais le souci c’est que le co-dodo à entraîner la fin de la sieste dans son lit. Naïvement je me suis dit qu’il ne supportait plus le couffin. Nous l’avons donc installé dans son lit. Ce fut pire. Cris, larmes, hurlements… En plus quand tu vis dans un appartement avec des murs en papiers tu as l’impression (surement vrai) que l’immeuble entends tout et compte te dénoncer à la DDASS. Nous avions en ce temps là un mobile, mon conjoint tente le tout pour le tout et ça fonctionne. Alléluia ! Jusqu’à ce que le mécanisme du mobile tombe pile à côté du visage de mon fils. J’ai cru mourir de peur… Nous avons donc racheté un mobile plus cher qu’il à détesté. Enfin non il a adoré pour jouer avec. A qu’est-ce que c’est drôle de lui donner des coups, de l’éteindre, de le rallumer, d’arracher les animaux accrocher dessus….

Puis est arrivé le moment où le petit bout qui jusque là dormait immobile se mit à gigoter. A vouloir virer son père du lit. A donner des coups en dormant, à me grimper dessus, à rouler hors du lit. Le co-dodo devint un calvaire. Nous avions toujours peur qu’il tombe, ou de l’écraser forcément. Et non je ne pouvais pas acheter un lit de co-dodo car nous dormons sur un canapé lit qui n’est pas à bonne hauteur malheureusement. Et oui nous avons un grand cœur, nous avons donné la chambre au petit roi. On ne se refait pas.

Continuellement nous le mettions dans son lit avant de le mettre dans le notre. Juste au cas où. Soit nous le laissions « pleurer » cinq minutes. Soit je restais au pied du lit à lire des histoires, à chanter, à le câliner. Mais monsieur lui ça le faisait marrer forcément. Je suis même allé m’installer dans son lit en me disant peut-être… Et bien non. Rien ne fonctionnais. La lumière l’excitait. Il perdait constamment sa tutu hors du lit, jouait avec le mobile. Alors un soir on la laissé pleurer. Je l’avoue, pas très « longtemps » mais ça à fonctionné. Mon fils à fait sa nuit. C’est dur à dire vraiment mais ça fait un bien fou. Il n’a jamais aussi bien dormit…

Est arrivé un autre obstacle. Bébé qui se met debout. A 8 mois il tenait très bien debout. Et pendant ses crises il tentait de sortir du lit sauf qu’il basculait en arrière et se tapait la tête contre les barreaux. L’horreur. Il se faisait des bosses énormes et nous paniquions à chaque fois. Nous avons donc tenté le matelas au sol. Et ce fut la révélation. Bien qu’il ne s’endorme toujours pas seul il se mit à dormir dans son lit. Pas forcément toute la nuit. Mais il faisait ses siestes et ses dodos dans sa chambre.

Au jour d’aujourd’hui mon fils à deux ans. Il ne fait toujours pas ses nuits. Je suis enceinte du deuxième (quelle idée ahah) et je ne sais toujours pas comment gérer. Alors je le laisse pleurer dix minutes. Il s’endort et fait ses nuits. Aucun réveil, il se lève le matin de bonne humeur. Refait même sa sieste l’après-midi. Alors déculpabilisez-vous. Je ne dis pas que mon fils fait des caprices. Je pense que le fait de rester jusqu’à ce qu’il s’endorme lui créé peut-être une angoisse quand il à des micros réveils. Car c’est toujours le même schéma si je l’endors je peux être sur qu’entre 00h et 3h du matin il se réveillera. Et que quand je m’installerai près de lui il sera de suite apaisé. Il ne s’endormira pas forcément de suite et la fin de la nuit sera parsemée de micros réveils, de petits pleurs. Il me cherchera constamment.

Je pense donc être la source de ses nuits hachées.  Je suppose qu’il doit imaginer que si il s’endort avec moi je serai forcément là au réveil.. Nous avons essayé avec papa. Quand il accepte que son père l’endorme s’ensuit généralement une nuit complète. Quand c’est mamie qui l’endort c’est mitigé. Soit il se réveille et accepte que mamie le rendorme. Soit il fait une nuit complète. Soit il se met en crise et ne se calme que si je viens le câliner.

Et vous comment gérez-vous le sommeil de votre/vos enfant(s) ?

Publicités

5 réflexions sur “Le sommeil une étape difficile

  1. janick dit :

    Beaucoup d’enfant ont besoin de pleurer avant de dormir peut être Pour se decharger d’un trop plein d’énergie a la crèche on a une petite comme ça sur son matelat a la sieste elle bouge s’excite fait du bruit si on s’assoit qu’on essaye de la bercer ou qu’on la laisse faire elle dors pas de toute la sieste alors que si on la contient on le vois elle râle un peu se met a pleurer et 5minutes après bim elle s’endort pendant parfois presque 3h!!! Quand tu lendort toi si tu penses que cest des angoisse de plus te voir tu a essayer de lui verbaliser de lui dire de pas s’inquiéter sil voit pas maman quand il ouvre les yeux que ça veux pas dire que tes plus la lui dire ou tu es et peut être lui donner un.tshirt que tu as porté?? Sil a l’habitude de dormir avec sa maman peut être un doudou avec ton odeur l’aidera a se rassurer?? Je sais que pour certains enfants ça marche bien mais sir d’autre carrément pas du tout!!!

    Aimé par 1 personne

Petits mots

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s