Accouchementà 38SA+5

06-12-15 (19)

Si vous avez suivit mon blog vous savez que j’étais alité depuis les 23SA+2. (A lire s’occuper en étant alité ; une grossesse alité) Ces quinze semaines sans pouvoir rien faire non pas été simples. Mon fils à beaucoup été affecté par mes allés retours à l’hôpital bien qu’il est beaucoup  verbalisé sa tristesse. Il a bien compris pourquoi j’y allais bien qu’il soit inquiet.

Quoiqu’il en soit personne ne croyait que je dépasserai les 34SA, nous nous étions donc préparés à accueillir une prématuré tout comme son frère (A lire 7 mois et demi)

Et bien ô surprise il n’en fut rien. Mon col à tenu jusqu’à quasiment 39SA. Je ne me suis pourtant pas reposée une fois les 37SA passées. Marche, rangement, cuisine, j’ai même porté mon fils de quinze kilos ! Mais non, mon corps avait décidé de m’offrir la chance de porter ma fille quasiment jusqu’au terme.

Ce second accouchement fut à la fois très différent et en même temps très semblable à mon premier. (A lire : deux grossesses bien différentes)

Je n’ai pas eu le temps d’arriver à la maternité cette fois-ci. Mais je m’y étais préparée. Mon premier accouchement ayant été plus que rapide (1h15 contractions, perte des eaux et naissance comprise) je me doutais que celui-ci serait probablement encore plus rapide. De plus j’habite cette fois-ci à quasiment une heure de route contre 35 minutes pour mon premier.

Nous avons tout de même tenté le tout pour le tour et aux premières contractions douloureuses nous avons filés à la maternité. Sans succès. Nous avons heureusement réussi à atteindre la caserne de pompier de notre ville. Et j’ai eu l’honneur d’accoucher dans le camion des pompiers.

Je peux dire que vivre un accouchement prématuré et un accouchement quasiment à terme est très différent. La douleur est différente, et bébé est acteur et non pas spectateur de l’accouchement. Du moins pour ma part c’est ce que j’ai ressenti.

08-12-15 (3)

Publicités

S’occuper en étant alitée

Ceux qui me suive savent que je suis alitée depuis fin Août. Ça à été, et c’est toujours dur à vivre pour moi. J’avais pour habitude de sortir mon fils tous les matins, d’aller au parc, à la ludothèque, faire le marché, etc. Il à donc fallut en apprenant la nouvelle allé loger chez mes beaux-parents. Cette décision à été motivé par un désire de sécurité : que faire seule dans un appartement au quatrième étage avec un enfant de deux ans si j’accouchais prématurément ? De plus je trouvais égoïste de priver mon fils d’attention et de compagnie. Car alitement (dans mon cas) veut dire rester coucher (non pas assise) et ne se lever que pour se laver et allé aux toilettes. Mon fils se retrouvait donc à jouer seul. Je ne pouvais plus le soulever, plus le promener, ni le câliner.

Le but de cet article est de donner des petites choses à faire pour s’occuper.

  • Regarder la télé. Il y a beaucoup de rediffusions mais lors de mon hospitalisation j’ai pu de nouveau suivre des émissions, séries que je n’avais plus vu depuis deux ans.
  • Faire le pleins de séries.
  • Lire : magasines, livres, recettes, jeux. Tout est bon pour s’occuper l’esprit
  • Tenir un blog, cuisine, grossesse, famille, passions. C’est le moment de commencer !
  • Si vous avez des enfants faites le pleins de gommettes, puzzles, livres. Même allongée on peut partager des jeux calmes avec son enfant
  • Acheter une chaise longue si vous avez un jardin. Je peux ainsi partager des moments en plein air avec mon fils. Et pour le moral il n’y a rien de meilleur
  • Surfer sur le net. Je suis tombée sur Maman-Alitée. Blog d’une Maman Canapé qui vous donne ses astuces pour une grossesse alitée mais sereine. Je suis beaucoup de blog de Maman, leurs joies, leurs peines, leurs sorties, leurs questionnements. La plupart des blogs sont très gentilles et répondent aux commentaires.
  • Se créer des comptes sur des sites dédiés aux Mamans ou futures Mamans pour partager son expérience. Facebook, Twitter, Paroles de Mamans, des groupes facebook de Maman, etc etc.

N’hésitez pas à ou renseigner sur la prématurité. Non pas pour vous faire peur mais pour mieux appréhender la rencontre avec votre bébé. Des sites tels que SOS Préma, ou Bébé préma pourront répondre à certaines de vos questions.

Urgence – Salle de naissance

Comme vous aviez pu le constater il y a deux semaines j’ai fait un petit tour aux Urgences qui s’est soldé par une hospitalisation. Perfusion, piqûres, prises de sang et tout le tralala.
Puis qu’apparemment ça n’a pas suffit m’y revoilà ! L’échographie de bébé s’est bien déroulée, un bébé en pleine forme qui bouge beaucoup. Dans la norme niveau poids, qui devrait suivre le poids de son frère. Ce qui est rassurant si elle né prématurément. Avec un peu de chance si elle tète bien je l’aurai dans ma chambre dans les 48h suivant sa naissance. Alors on croise tout !

Lire la suite

Journée mondiale de sensibilisation au deuil périnatal

Les ptits clics de Marie - le deuil périnatal

Les ptits clics de Marie – le deuil périnatal

Lire la suite

Une grossesse alitée

20-09-15

Pour ma première grossesse j’ai du être hospitalisée d’urgence à 32SA. (à lire : 7 mois et demi) Pour ma deuxième grossesse je suis alité depuis Août, donc depuis les 23SA + 4. Certaines Mamans ressentent leurs contractions, connaissent leur corps, la douleur, les petites choses qui ne sont pas présentes d’habitude. Moi je fais partie de celles qui ne sentent les contractions que lorsque le travail à débuter. Alors certes pour ma deuxième grossesse j’en ressens quelques unes mais simplement parce que j’ai apprit à me focaliser dessus. Attention quand même, pour les Maman dans la même situation il faut éviter de trop y penser car malheureusement en stressant et en étant trop attentive aux signes ont peut contracter inutilement.

Quelques signes des contractions : (Attention je ne suis pas médecin je vous livre simplement mon expérience)
  • Douleurs de règles, c’est peut-être ligamentaire mais pas forcément
  • Le ventre se durcit, vous pouvez à peine enfoncer vos doigts dans le bas du ventre
  • Douleurs dans le bas du dos, dans les reins. C’est aussi un signe
  • Grosse douleur qui vous plis en deux (ne faites pas comme moi foncez aux urgences) 

Pour les médecins il ne faut pas que les contractions dépassent trente secondes à une minutes. Et pas plus de dix contractions par jour. C’est beaucoup de choses à penser mais ça peut sauver votre bébé.

N’hésitez pas à consulter même si ça peut vous paraître bête. Récemment j’ai consulté les urgences car il me semblait perdre du liquide. Ce n’était rien mais en me faisant un touché de contrôle on a pu constater que mon col s’était raccourci malgré le repos…

Si ça vous arrive pour pourriez être hospitalisée, avoir une perfusion pour stopper les contractions et deux piqûres pour maturer les poumons de votre bébé. Je sais qu’il existe la possibilité d’un cerclage qui se pose avant les cinq mois de grossesse. Ensuite la seule chose à faire c’est se reposer. Les médecins vous informeront des causes de votre MAP (menace d’accouchement prématuré) s’il y en a une. Par exemple pour moi il n’y pas d’explications. Je contracte tout le temps, pas assez pour que je le sente ou que ma Sage-femme le sente, mais assez pour modifier mon col.

Ma sage-femme m’a expliqué que la majorité des MAP qu’il suivait à domicile avaient été découverte lors d’un tout autre examen (échographie, touché habituel, perte de liquide) donc faites vous suivre régulièrement, même si ça n’a rien d’agréable. Et surtout si vous êtes à moins de 34SA (7mois et demi environ) rapprochez vous d’une maternité de niveau III qui pourra prendre en charge un nouveau-né prématuré.